Montpellier

Mon Appli Taxi s’envole

Dans l’Hérault, Mon Appli Taxi investit un nouveau terrain : celui des airs. Enfin presque… L’application facilite les transports depuis ou jusqu’à l’Aéroport Montpellier Méditerranée.

La Fédération Départementale des Taxis de l’Hérault vient de s’associer avec l’Aéroport Montpellier Méditerranée pour promouvoir l’application Mon Appli Taxi, développée en partenariat avec l’UNT. L’objectif : réduire au maximum le temps d’attente des voyageurs et leur épargner tout retard ou stress. Depuis leur smartphone, et grâce à l’application dédiée, ceux-ci peuvent réserver un taxi géolocalisé à proximité en quelques clics. Un SMS leur confirme la réservation, avec les coordonnées du chauffeur. Mon Appli Taxi permet aussi de programmer des courses à l’avance, de suivre en temps réel l’arrivée du véhicule, d’estimer les tarifs et de noter la qualité des prestations.

Lorsqu’un véhicule est commandé à l’atterrissage de l’avion, priorité est donnée aux 37 taxis autorisés à effectuer des courses au départ de l’aéroport. Si tous sont occupés, l’application permet d’en commander un autre.
 

Des clients connectés et pressés

« Notre objectif est d’offrir un accueil et un service de qualité aux voyageurs. Nous visons surtout les hommes d’affaires, souvent connectés et pressés », indique Serge Viguier, président de la fédération.


Flyer promotionnel diffusé à l'aéroport pour promouvoir Mon Appli Taxi.

 

Des flyers sont mis à disposition dans les salles d’embarquement, et l’existence de Mon Appli Taxi est relayée sur le site Internet de l’aéroport.

Pionnière au niveau national en matière d’application mobile (voir un ancien article ici), la fédération de l’Hérault a rapidement convaincu ses adhérents de jouer le jeu. Aujourd’hui, 321 chauffeurs ont rejoint Mon Appli Taxi, qui recense près de 3 000 clients. Plus de 20 000 courses ont été effectuées par ce biais. La fédération s’est greffée à la plateforme nationale Le.Taxi (lien le.taxi), pour permettre à ses clients d’accéder plus facilement à tous les taxis du territoire (près de 10 000 véhicules accessibles).

Prochaine étape pour cette avant-gardiste : établir un partenariat avec la CCI.